Banner Before Header

Un spécialiste du PNUE a rendu visite à notre association

0 275

IMG_1972Cyrille Siewe a visité l’Association des journalistes africains pour l’environnement (Ajafe)

Le 21 février 2012,Cyrille Siewe a effectué une visite à l’Association des journalistes africains pour l’environnement (Ajafe).cette visite qui était très attendue par les membres de ce regroupement des journalistes qui s’active dans l’intéressement des hommes et des femmes des medias aux sujets relatifs à la protection de l’environnement, a été à la hauteur des attentes des uns et des autres.

Celui qui a confirmé son statut de parrain de l’Ajafe, a entretenu, pendant deux heures et plus, les membres de cette association et d’autres journalistes qui ont bien voulu se joindre à l’événement, sur sa personne, le fonctionnement de l’agence des Nations Unies qui l’emploi à savoir le Programme des nations unies pour l’environnement et sur bien d’autres questions relatives à la problématique de la protection de l’environnement dans le monde.

Aucune question n’était proscrite, toutes étaient au contraire les bienvenues. L’hôte de l’Ajafe a édifié, mieux a ébloui par son savoir, les participants sur les préoccupations environnementales de l’heure. Le marché carbone, la gestion des produits toxiques, les polluants, l’importance des médias dans la lutte pour la préservation de la planète, etc. Les journalistes ont bu ces informations comme du petit lait.

Et aux dires des uns et des autres au sortir de cette rencontre qui, au départ se voulait juste une causerie mais qui est devenue un véritable cours magistral, la perception de l’environnement a changé chez plus d’un journaliste. Certains ayant réalisé leurs limites réduites sur le sujet, ont demandé à leur hôte de hâter des occasions de renforcement des capacités, afin que les sujets portant sur l’environnement soient ramenés à la portée d’un grand nombre. Tous rejoignent là, les objectifs de l’Ajafe.

Qui est Cyrille Siewe

Monsieur Siewe est un camerounais qui fait partie des douze spécialistes de l’Onu en accident environnementaux impliquant les produits chimiques.

Après une scolarité primaire et secondaire, d’abord à Bafoussam jusqu’au Ce2, puis à Bafang, il obtient son Bac et s’envole pour Lille en, France. Ici il fait un premier cycle pharmacie, mais estimant que la pharmacie ne correspond pas à la vision de la science et à l’utilité qu’on peut en avoir par rapport à son pays, il rentre dans une école d’ingénieur. Il y sort nanti  d’un diplôme d’ingénieur en sécurité chimique : de la chimie fondamentale appliquée au domaine militaire. Il ajoute un DEA national de toxicologie dans son escarcelle de parchemins, lequel lui ouvre la voie pour une thèse de toxicologie. Il défend sa thèse dans trois universités : à Paris8, à Genève et Chambéry.Pour des raisons d’opportunité professionnelle, il fait un diplôme de santé publique.

Cyrille Siewe travaille d’abord à l’Oms comme conseiller technique pendant un bout, ensuite il rentre enseigner à l’université de Chambéry, puis à Genève pendant deux ans.Il travaille après cela au Bureau international du Travail (Bit) comme éditeur scientifique. A ce titre, il contribue à l’édition de l’Encyclopédie de la santé du travail.C’est après ceci qu’il rejoint le Programme des Nations unies pour l’environnement ; précisément en juin 2001.Dans cette agence des Nations unies, il travaille d’abord comme chargé des programmes, avant de devenir responsable des affaires scientifiques.

Bernard Mawo

 .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.