Banner Before Header

Monde : le renouvelable juste derrière le charbon en 2016

0 131

ajafe solarDans une étude publiée mercredi, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) pronostique que la production d’électricité d’origine renouvelable (hydraulique, éolien, solaire, etc..) dans le monde sera supérieure à celle du gaz, et le double du nucléaire d’ici 2016.

Malgré un contexte économique difficile, le rapport prévoit que les énergies renouvelables devraient croître de 40% au cours des cinq prochaines années. Les énergies renouvelables restent en effet le secteur où la production d’électricité connaît là plus forte croissance. Elles constitueraient presque un quart du mix-énergétique mondial d’ici 2018, contre environ 20% en 2011. La part du renouvelable dans la production totale d’électricité – hors hydraulique – comprenant l’éolien, le solaire, la bioénergie et l’énergie géothermique doublerait, pour atteindre 8% en 2018, contre 4% en 2011 et seulement 2% en 2006.

« Comme leurs coûts continuent de baisser, les sources d’énergie renouvelable se renforcent et prennent un part importante face aux combustibles fossiles de nouvelle génération« , a déclaré Maria van der Hoeven, directrice exécutive de l’AIE. « C’est une bonne nouvelle pour un système énergétique mondial qui doit devenir plus propre et plus diversifié« , a t-elle ajouté.

Alors même que la présence des énergies renouvelables augmente dans tous les domaines, le rapport signale que le développement des énergies renouvelables est de plus en plus complexe et doit faire face à des défis – en particulier dans les sphères politiques. Dans plusieurs pays européens dont l’économie et la demande en énergie stagnent, le débat sur les coûts des politiques de soutien aux énergies renouvelables se pose de plus en plus. Évoquant ces questions, Mme Van der Hoeven a averti que « l’incertitude politique restait l’ennemi numéro un » pour les investisseurs : « Beaucoup de sources d’énergie renouvelables ne nécessitent plus d’incitations financières fortes. Mais elles ont encore besoin de soutiens politiques à long terme qui rendent un marché prévisible, fiable avec un cadre réglementaire compatible avec les objectifs de la société« , a t-elle aussi déclaré. « Les subventions pour les combustibles fossiles dans le monde restent 6 fois plus élevées que celles accordées aux énergies renouvelables. »

En termes absolus, la production mondiale du renouvelable en 2012 – 4.860 TWh – a dépassé la consommation totale d’électricité estimée de la Chine.

Les prévisions fournies par le rapport se fondent sur la forte croissance du renouvelable enregistrée en 2012. La production mondiale d’électricité d’origine renouvelable a augmenté de plus de 8% malgré un contexte (investissement, politique, industriel) difficile dans certaines régions.

« Même si le chauffage constitue la plus grande partie de la consommation mondiale d’énergie, les marchés de la chaleur renouvelable ont reçu moins d’attention. De plus grands progrès sont aussi nécessaires pour développer les biocarburants dans le transport« , a estimé par ailleurs l’AIE. Le chauffage renouvelable (bois essentiellement) devrait passer à 9,6% de la consommation mondiale de chauffage en 2018, contre 8,1% en 2011.

Enfin, les agrocarburants ne devraient pas dépasser 3,9% de la demande mondiale de pétrole en 2018, alors qu’ils sont passés de 1,5% à 3,4% entre 2006 et 2012.

 In http://www.enerzine.com

.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.