Banner Before Header

Les hommes des cavernes connaissaient le recyclage

0 144

Crepe

De plus en plus de preuves montrent que nos ancêtres de la Préhistoire recyclaient déjà les objets de leur vie quotidienne. Un colloque international sur cette question a récemment été organisé à l’Université de Tel-Aviv. Intitulé « Les origines du recyclage« , il a réuni près de 50 spécialistes de 10 pays. Ils ont tenté de comprendre ce que ce phénomène signifiait pour nos ancêtres.

« Les origines de recyclage: Une perspective paléolithique »

Le colloque intitulé « Les origines de recyclage: Une perspective paléolithique » et co-organisé par l’archéologue israélien Ran Barkai a eu lieu du 7 au 10 octobre 2013 à l’Université de Tel-Aviv. Il a notamment permis de présenter de nouvelles données concernant le recyclage de pierres et d’os sur des sites du Paléolithique inférieur, moyen et supérieur, ainsi que des études de cas pertinentes de sociétés pré-industrielles contemporaines. Les publications résultant de l’atelier sont destinées à démontrer l’ampleur et les caractéristiques du recyclage au Paléolithique. « Pour la première fois, nous révélons l’ampleur de ce phénomène, à la fois en termes de quantités recyclées et de diversité des méthodes utilisées, explique Ran Barkai. Ainsi, tout comme nous recyclons aujourd’hui des matériaux tels que le papier et le plastique pour fabriquer de nouveaux objets, les premiers hominidés auraient recueilli des outils usagés ou cassés en silex et en os pour en créer de nouveaux.« 

Une stratégie de survie

Avi Gopher, archéologue à l’Université de Tel-Aviv, estime que l’apparition précoce de méthodes de recyclage souligne leur rôle en tant que stratégie basique de survie. Bien qu’ils n’aient pas été motivés par des préoccupations environnementales, les premiers hominidés partageaient certaines de nos motivations. « Pourquoi recyclons-nous le plastique ? Pour conserver de l’énergie et des matières premières, explique Avi Gopher. De la même façon, si vous recyclez votre silex, vous n’avez pas besoin de parcourir tout le chemin jusqu’à la carrière pour en obtenir plus, vous conservez votre énergie et économisez sur la matière première.« 

Des exemples dans différents sites

Au cours des dernières années, les archéologues ont trouvé de tels outils recyclés dans des sites en Espagne et en Afrique du Nord, ainsi qu’en Italie et en Israël. Un étang asséché à Castel di Guido, près de Rome, a révélé des outils en os utilisés il y a environ 300.000 ans par les Néandertaliens qui y chassaient ou y récupéraient des carcasses d’éléphants, comme l’explique Giovanni Boschian, géologue de l’Université de Pise. « Nous observons plusieurs niveaux de réutilisation et de recyclage, précise-t-il. Les os ont été brisés pour en extraire la moelle, puis les fragments ont été façonnés en outils, abandonnés, et enfin retravaillés pour être utilisés à nouveau.« 

Selon Avi Gopher, les scientifiques ont différentes façons de déterminer si un outil a été recyclé. Ils peuvent trouver des preuves directes de retouche et de réutilisation, ou ils peuvent observer la patine de l’objet : une décoloration progressive qui se produit une fois que la pierre est exposée aux éléments. Les différences dans la patine indiquent qu’une nouvelle couche de matériau a été exposée des centaines ou des milliers d’années après la première version de l’outil.

Faire preuve de prudence.

Certains participants ont cependant fait valoir que les chercheurs doivent faire preuve de prudence lorsqu’ils établissent des parallèles entre ces comportements anciens et les formes actuelles de recyclage systématique, motivées par la production de masse et les préoccupations environnementales. « Il est très utile de réfléchir sur le recyclage préhistorique, a déclaré Daniel Amick, un professeur d’anthropologie à l’Université Loyola de Chicago. Mais je pense que quand ils ont utilisé le recyclage, ils l’ont fait de façon ponctuelle, lorsque le besoin s’en faisait sentir. »

Guillaume Sicard, Volontaire international chercheur au Technion – Israel Institute of Technology

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.