Banner Before Header

L’AJAFE commet un guide de rédaction

0 296

guide1Au nombre des missions de l’Ajafe, figure en bonne place la mobilisation de la communauté des journalistes au traitement des sujets portant sur la protection de l’environnement et de labiodiversité.Cependant, le constat qui a résulté de ce travail par l’Ajafe est que les journalistes ne maitrisent pas toujours les techniques de rédaction des articles à caractères scientifiques. D’où leur aversion, pour certains, pour des sujets environnementaux.

Pour palier à cette insuffisance, l’Ajafe a commis un guide de rédaction du journaliste scientifique. La première version de cet ouvrage, numérique, a été distribuée en ligne à un nombre important de journalistes, sans considération de leur appartenance ou non à l’Ajafe. Cependant, une enquête réalisée auprès des journalistes camerounais a permis de réaliser qu’il restait une bonne majorité de journalistes qui n’avait pas pu être atteinte. Plus grave, un bon nombre de ceux qui ont reçu ce document, pour des tas de raisons, ne s’en servait pas de façon efficiente. D’où la nécessité de passer à la version imprimée du « Guide du Journaliste de l’Ajafe ».

Au vu de l’urgence de la situation, du modeste budget de l’Association déjà péniblement engagé sur d’autres fronts, et en l’absence de toute bonne volonté pour aider au financement de cet important outil de travail de journaliste, l’Ajafe a engagé ses membres à faire un autre effort financier pour pouvoir produire en imprimerie, ce livre d’un intérêt vital pour atteindre la mission de formation de l’association.

Ecce libro

Le « Guide du Journaliste de l’Ajafe » est divisé en deux parties de neuf et quatre chapitres respectivement, et étalés sur 163 pages. La première partie, en plus de préciser au journaliste scientifique comment planifier et organiser son travail, et divers autres conseils de rédaction, explique les techniques de rédaction de quelques cas précis. Ainsi, le traitement de la science de l’évolution, le reportage scientifique à la télévision, la communication autour des conférences scientifiques, la communication sur une épidémie ou une pandémie, entre autres, sont évoqués dans cet ouvrage.

Par ailleurs, dans sa volonté de voir le journaliste scientifique camerounais en particulier et africain  en général, s’approprier Internet pour diffuser son travail, la deuxième partie enseigne les techniques de rédaction pour le web. Cette partie qui dispose en prime, de la Charte des Journalistes Africains pour l’environnement, comporte d’autres chapitres intéressants tel le portrait robot du journaliste multimédia ou encore les 10 nouveaux visages du journalisme.

Cependant, au-delà de l’enthousiasme des journalistes qui a accueilli la sortie de cet ouvrage au courant de l’année dernière,(un ouvrage qui, il faut le dire, est distribué gracieusement à tous les journalistes), le vœu de l’Association reste, comme le martèle Alain Fréjus Ngompe, le préfacier de ce livre et non moins président de l’Ajafe, de permettre aux journalistes camerounais d’améliorer leur rédaction d’articles sur des questions d’environnement et de santé.

 Bernard mawo

.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.