Banner Before Header

La poliomyélite en nette régression au Cameroun

0 230

ajafe-polioDepuis pratiquement dix ans, les cas de poliomyélite ont sensiblement diminué dans le monde et au Cameroun., a-ton  appris auprès du Dr jean Paul Yongui, pédiatre. Toutefois, « nous restons toujours sur des petits cas résiduels. Mais à suffisance démontre que la polio est entrain de reculer », précise-t-il.

A en croire, des professionnels de la médecine réunis au sein du Rotary Club, depuis l’année 2010, aucun cas de poliomyélite n’a été d’ailleurs détecté au Cameroun. Les quelques rares cas présents sur le territoire ont « été des enfants venus d’autres pays du monde » relève le médecin.

Ce recul de la poliomyélite, s’explique  selon les médecins, par l’accent mis par les autorités camerounaises pour combattre cette maladie. Notamment, avec les campagnes de vaccination contre la poliomyélite. D’ailleurs pour rester dans cette mouvance préventive contre cette maladie, une journée de vaccination a été organisée au Cameroun du 25 au 27 octobre 2013. Tous les enfants des villes du Cameroun ont pu bénéficier, avec l’intervention internationale de cette campagne. « Nous ne comptons pas baisser les bras, notre rôle est d’en finir avec cette maladie virale éminemment infectieuse, » déclare le président national du Rotary Club. Plus de 7 millions d’enfants au Cameroun en sont aujourd’hui définitivement épargnés. Le nombre de cas a également chuté de 99% par rapport aux chiffres de 1988, passant ainsi de 50000 cas par an, à moins de 700 cas aujourd’hui

Il faut rappeler que cette  maladie touche essentiellement les enfants notamment ceux de 0 à 5 ans. Surtout que 50% de l’ensemble des cas de polio surviennent chez les enfants de moins de trois ans.  Les interventions des organismes comme l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Fonds  des Nations- unies pour l’enfance (Unicef), le centre pour le contrôle et de la prévention des maladies(CDC) d’Atlanta, la fondation Rotary, « ont permis que plus de 2,5 milliards d’enfants soient vaccinés dans le monde »relève jean Richard Bieleu, président du Rotary Club au Cameroun.

Pour le pédiatre Jean Paul Yongui, président du Rotary Club à Douala, il est une constante : ce que la « Fondation Rotary est bien décidée à en finir avec la poliomyélite. Avec l ‘aide de plusieurs autres organismes déjà sollicités, la fondation Rotary a pu mobiliser le soutien du public à verser un montant de plus d’un milliard de dollars, soit un montant de près de 500 milliards de FCFA ».  Bien plus,  la Fondation Rotary a « également sollicité plus de neuf milliards de dollars, soit 4500 milliards de FCFA de fonds public de nombreux donateurs »affirme Jean Paul Yongui.

La polio est une maladie virale dangereuse qui, plus que le corps, corrompt surtout le moral de nombreux  enfants. Son virus détruit une grande partie des cellules nerveuses responsables du mouvement des muscles.

Ghislaine Deudjui

 .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.