Banner Before Header

Cameroun : vers une production de plus 50 millions de poulets en 2016

0 554

poulet camerounC’est l’objectif que s’est fixé l’Interprofession Avicole du Cameroun (Ipavic).

Malgré les pertes financières enregistrées (10 milliards de FCFA) entre octobre et novembre 2015, du fait de l’importation frauduleuse et massive des poulets congelés, l’interprofession avicole du Cameroun (IPAVIC) a franchi la barre de 45 millions de poulets élevés en 2015. C’est ce qu’indique son président, François Donou. A l’en croire, la filière aurait pu faire mieux si elle n’était pas confrontée à l’entrée sur le territoire des poulets congelés, en provenance de la Guinée Equatoriale et du Gabon.

Cette production de 45 millions de poulets produits en 2015 devance de loin la quantité produite en 2013. Il y a deux ans justement, l’Ipavic, à travers son ancien secrétaire permanent, Jean Paul Fouda Ottou annonçait une production de 40 millions de produits à la  fin de 2013, contre 33 millions à la de 2011.

Alors que la nouvelle année 2016 démarre à peine, les aviculteurs camerounais sont plutôt optimistes. «  il y a un facteur qui ne trompe pas. C’est le prix du Kg de maïs qi est bas, par rapport aux années précédentes. Le kg de maïs est vendu à 160 Fcfa, alors que d’habitude, il se vend en janvier à 185 ou 190 Fcfa. O dirait que la quantité de maïs a augmenté. Le ministère de l’agriculture pourra sans doute nous en dire plus » explique Gérôme Siake, aviculteur.

Des propos que confirment le président de l’Apavic, qui ajoute que les statistiques en sa possession permettent de croire que la production de poulets va atteindre 50 millions d’unités en 2016. « je suis très optimiste, vu la tendance actuelle » précise François Djonou.

L’ipavic ne compte pas  seulement augmenter la production du poulet, mais également celle des œufs de consommation par an. Avec ses 105 millions de pondeuses, le Cameroun produit d’après l’ipavic environ 2 milliards d’œufs de consommation. Et entend faire mieux cette année. Lire la suite sur www.quotidieneconomie.com

 Joseph Roland Djotié

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.