Banner Before Header

Cameroun : mise en eau définitive de Lom Pangar en août 2016

0 296

lomLe Directeur Général a effectué une visite sur le site de construction de cet important ouvrage les 9 et 10 juin 2016.

L’échéance du mois d’août 2016 indiquée pour la Mise en Eau Définitive du barrage de Lom Pangar arrive à grand pas, et pour s’assurer que les travaux vont dans le sens indiqué, le Directeur Général de EDC accompagné de ses proches collaborateurs a fait le tour du propriétaire. Sous la conduite du Chef d’Aménagement COB/ISL Anton Mitev, l’équipe a visité le chantier, compartiment par compartiment. Le premier arrêt a conduit la délégation à la digue de col.

 L’ouvrage donc les travaux sont achevés, va véritablement entrer en scène avec la mise en eau définitive du Barrage. Le deuxième arrêt a conduit le DG et sa suite au niveau des travaux destinés à accueillir les vannes des évacuateurs de crues. Ici l’entrepreneur, CWE, rassure. Les travaux de bétonnage prendront fin au plus tard le 10 juillet 2016 pour laisser la place au montage des évacuateurs de crue.

L’autre centre d’intérêt à la cour de ce périple, était la pré-fosse d’érosion. Cet ouvrage a pour mission principale de réduire la vitesse de l’eau au sortir des évacuateurs de crues pour éviter tout risque d’érosion pour le barrage. Les travaux ici sont encore au niveau des excavations. La question du seuil de ré-oxygénation a également retenu l’attention. Il s’agit de mettre en place un dispositif qui vise à améliorer la qualité de l’eau en aval du barrage. Concernant les équipements hydro électromécaniques, toutes les pièces sont sur le chantier et n’attendent que le montage.

Après un tour complet du chantier, le DG n’as pas caché son optimisme « les nouvelles sont bonnes, parce que nous tenons le calendrier, notre objectif, reste le même, la mise en eau définitive en août 2016. » Avant de quitter le site, Dr Théodore Nsangou a tenu une réunion avec les différents acteurs sur le terrain et fait un tour au village Ouami, à 20 kilomètres du barrage, pour voir le changement induit avec le développement de la pêche dans la zone.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.