Banner Before Header

Cameroun : L’impératif de démocratisation des énergies renouvelables

0 226
credit photo: hugues seumo
credit photo: hugues seumo

Les énergies renouvelables permettront aux pays de développer un savoir faire scientifique, technologie et industriel qui créera à terme, des richesses et des emplois.

 Selon Etienne Nguegang, environnementaliste, les énergies renouvelables (l’énergie solaire, éolienne, hydraulique, la biomasse et la géothermie) permettent  de développer un modèle économique autre que celui existant.

Il explique d’abord que le modèle économique existant actuellement en matière d’énergie consiste au fait que certains pays possédant des ressources, donnent des droits d’exploitation, de très grandes entreprises explorent, exploitent, transforment et distribuent ces ressources.

Cette situation fait que l’ensemble de l’économie mondiale est fortement lié à la disponibilité d’énergie à faible coût. Une flambée des prix du pétrole et, tout est chamboulé.

Pourtant, avec les énergies renouvelables, poursuit-il, la ressource de base est gratuite et n’appartient à personne. Ainsi, n’importe qui peut produire puisque le vent et le soleil sont partout.

« Si vous pouvez maîtriser la conception, l’installation et l’entretien de ces énergies, l’électricité vous revient à zéro franc. Mais si vous n’avez pas la technologie, ces énergies vous couteront cher. »

D’autre part, ajoute notre interlocuteur, les énergies renouvelables peuvent permettre de développer l’économie des zones éloignées des lignes de transport d’énergie d’Enéo, en créant des emplois et de la richesse. Même dans les zones urbaines, insiste l’environnementaliste, les Energies Renouvelables peuvent suppléer les délestages et aider sur le plan environnemental, à économiser les gaz à effet de serre qui devaient être rejetés dans la nature, puisque ces énergies ont la caractéristique de ne pas produire d’émissions polluantes (ou peu) et ainsi d’aider à lutter contre l’effet de serre.

Certains spécialistes de l’environnement vont même plus loin en expliquant qu’avec les Energies Renouvelables, il y aura une démocratisation de la production d’énergie. L’énergie propre deviendra un facteur de stabilisation des prix de l’énergie par la grande diversité de ses fournisseurs et par l’implantation de l’autonomie énergétique chez un grand nombre d’utilisateurs, grands ou petits. Ainsi, on peut prévoir que la fin du siècle verra le déclin des exploitants des ressources énergétiques fossiles au profit des réseaux de distribution d’électricité, qui deviendront des courtiers en énergie.

Toutefois, certains autres spécialistes estiment que les Energies renouvelables ont un grand désavantage : le prix. Que ce soit les éoliennes, les barrages hydrauliques, les panneaux solaires, l’installation géothermique, tout cela est très coûteux, et les gouvernements ont du mal à l’accepter.

C’est pour ça que les énergies fossiles sont encore utilisées en masse, car elles produisent plus d’énergie, même si elles s’épuisent de plus en plus vite. Néanmoins, cette donne ne devrait pas décourager les pays qui veulent vraiment investir dans ce domaine.

En Afrique par exemple, l’Afrique du sud, qui est l’un des pays les plus voraces en énergie, a décidé d’approvisionner sa consommation avec de l’énergie renouvelable. Ainsi, 16 centrales éoliennes pour une capacité totale de 1300 MW sont en cours de construction, exemple qui peut être suivi par le Tchad qui dispose des meilleurs potentiels éoliens de la région.

Sa première centrale solaire a vu le jour en 2013 et alimente déjà 30 000 logements. Une autre est en construction dans le nord du pays.

Au Maroc, une agence a été créée pour l’énergie solaire et la livraison de la première centrale solaire «Noor I » d’une capacité de 160 MW est prévue pour août 2015. En Europe, l’Union européenne s’est fixé pour objectif de satisfaire 20% de sa consommation finale d’énergie par les énergies renouvelables à l’horizon 2020.

Eric Vincent FOMO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.