Banner Before Header

Cameroun : l’impact de la marée noire sur l’eau

0 123

ajafe-marée noireDe plus en plus, de nombreuses entreprises camerounaises de recyclage des hydrocarbures déversent les déchets de ce recyclage dans les rivières, et cours d’eau des villes camerounaises. Cette inclination est prononcée dans la ville de Douala au lieu dit zone industrielle. Ajafe revient sur l’impact de ce déversement sur l’eau.

1-Baisse de qualité de l’eau dans les zones humides : Les effets des hydrocarbures dans des endroits où le courant de l’eau est faible comme dans les régions marécageuses, inondées et les marais, sont très graves car les hydrocarbures ne peuvent pas être évacués rapidement et peuvent se diluer plus facilement. Les produits pétroliers lourds peuvent rester dans ces endroits pendant de longues périodes en couvrant les plantes aquatiques, les invertébrés et les vertébrés; les effets toxiques se manifestent ainsi sur une longue période. Les produits pétroliers légers ont des effets toxiques rapides sur les plantes aquatiques et les animaux, démontrés dans la détérioration de la qualité de l’eau.

Les impacts des déversements affectant les zones humides ou marécageuses seraient d’intensité intermédiaire, dû à l’importance des ressources pour le milieu naturel et pour la vie humaine (pêche et chasse).

 

2-Baisse de qualité de l’eau des rivières, fleuves et cours d’eau : Les cours d’eau sont aussi sensibles aux déversements d’hydrocarbure que les eaux stagnantes des marécages. Cependant les agents polluants sont dilués et évacués par les courants de la zone initiale des déversements. Les impacts des déversements dans les zones ripicoles sont aussi plus sévères qu’à l’intérieur du cours d’eau car les agents polluants se parsèment le long des rives, s’accrochent à la végétation aquatique où ils persistent pendant quelques temps. Les animaux comme les mangoustes qui se nourrissent dans l’eau peuvent être affectées par la présence d’hydrocarbure (hydrocarbures dans les yeux et sur le pelage qui entraînent la création de lésions). Les effets toxiques comprennent l’inhalation de composés volatils et l’ingestion d’agents polluants. Les animaux qui se nourrissent sur le bord des cours d’eau de végétation aquatique (l’antilope ou la chèvre d’eau) seraient exposés à des risques similaires. Les courants forts transportent les agents polluants rapidement vers l’aval et étendent l’échelle spatiale des dégâts par rapport aux déversements terrestres, exposant ainsi les espèces aquatiques comme les poissons endémiques du Cameroun aux impacts des déversements d’hydrocarbure.

 

3-Baisse de qualité de l’eau des cours d’eau et marécages due à l’écoulement à la base d’eau souterraine contaminée.

 Un déversement d’hydrocarbure qui contaminerait l’eau souterraine pourrait affecter les marécages et cours d’eau qui sont alimentés par l’eau souterraine, en particulier lors des saisons sèches, les gradients hydrauliques sont dirigés vers l’eau de surface. L’impact serait de faible intensité, sur une échelle spatiale il serait localisé, car le sol atténue la migration des agents polluants. L’écoulement de l’eau souterraine est généralement plus lent qu’à la surface, l’impact serait par conséquent de moyen- à long-terme. La portée de l’impact sur la qualité de l’eau des écosystèmes de cours d’eau et marécages le long du pipeline serait faible. La contamination pourrait aussi affecter les écosystèmes d’eau de surface qui sont alimentés par l’eau souterraine. Les effets toxiques et physico-chimiques des hydrocarbures sur les plantes et animaux ont été décrits dans les sections précédentes.Les effets des hydrocarbures sur les systèmes d’eaux souterraines sont en général moins graves que pour l’eau de surface car la migration des agents polluants est atténuée par le sol et l’aquifère. Des fuites persistantes dans les systèmes d’eau souterraine ont de plus sérieuses conséquences sur l’eau car très souvent les petites fuites ne sont pas détectées.

Les produits pétroliers bruts en surface ont plusieurs composants avec différentes propriétés. Certains composants des hydrocarbures sont transportés plus rapidement que d’autres et une contamination de différentes intensités peut s’étendre sur une superficie plus grande. Les composants lourds du produit brut s’imprègnent dans le sol et ne migrent pas très loin de l’endroit du déversement, mais les composés plus légers, plus solubles comme le benzène, le toluène, le benzène d’éthyle et le xylène (BTEX) sont plus mobiles. Certains de ces composés sont dangereux pour la santé des êtres humains.

 

Rédaction  AJAFE

Source : PNLDAH

 

 .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.