Banner Before Header

Cameroun : le Japon offre 47 millions de FCFA aux sinistrés de Kai-Kaî

0 257

inondationsUne fois de plus, sur les questions d’inondations, le Cameroun ne parvient pas toujours à mettre en place une politique d’adaptation digne et responsable. Ce pays attend toujours des dons pour faire face  aux inondations qui s’intensifient dans le Grand-Nord.

La solidarité autour des victimes des inondations survenues au mois de septembre 2013 à Begué-Palam dans l’arrondissement de Kai-kai, département du Mayo-Danay, et qui ont englouti huit villages, continue de se manifester. Après les coups de cœur des ONGs, c’est au tour du Japon de venir manifester sa générosité.

Fujita Kazuhiko, conseiller et chef de mission adjoint à l’ambassade du Japon au Cameroun, a remis un important don au nom de l’agence japonaise de coopération internationale(Jica) le 27 novembre 2013. En remettant solennellement le don constitué de 100 tentes, 500 moustiquaires et 250 kits d’hygiène d’une valeur de 45 millions de Fcfa, le représentant de l’ambassadeur du Japon a expliqué que « c’est le geste de réconfort du peuple japonais qui sera toujours aux côtés des populations de la région de l’Extrême-Nord pour leur tendre la main d’amitié »

Le don reçu sera distribué aux sinistrés par le truchement de la Croix-Rouge camerounaise représentée à la cérémonie par Faustin Tsimi, son directeur national de gestion des catastrophes. Le don japonais est destiné à 2308 sinistrés repartis dans 395 familles. « Nous espérons que ce modeste matériel sera distribué rapidement et équitablement. Nous espérons aussi qu’il sera utilisé à bon escient par les bénéficiaires. Nous aurons ainsi contribué à redonner un peu de joie et de sourire à ces populations qui ont tout perdu » a indiqué Yabe Yuriro, représentant résident du Bureau de l’Agence japonaise de coopération internationale.

Le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord qui a réceptionné ces matériels a dit toute sa joie à recevoir un tel réconfort au moment où le peuple camerounais a connu des calamités naturelles. « C’est dans le malheur qu’on reconnait les vrais amis. Et le japon a été toujours le meilleur ami de la région de l’Extrême-Nord » a lancé Awa Fonkwa.

Il faut rappeler que le Japon est un partenaire important de l’Etat du Cameroun dans le Grand-Nord, notamment dans les domaines de l’éducation et de l’hydraulique villageoise. Depuis 1984, conscient des besoins humanitaires de base des populations de cette partie du Cameroun, le Japon a initié des projets qui visent à permettre aux populations d’accéder à l’eau potable, afin de leur éviter les maladies hydriques. Pour traduire cette bonne volonté dans les faits, 700 forages ont été construits dans les régions septentrionales, 189 autres forages seront d’ailleurs équipés de pompe à motricité humaine. Ces réalisations rentrent dans le cadre du cinquième projet d’hydraulique rurale en 2012.

Jean Areguema

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.