Banner Before Header

Cameroun : le japon offre 20 nouvelles stations météorologiques

1 242

ajafe-stationCette dotation japonaise vient s’ajouter aux 55 appareils de collecte de données sur le temps encore hors service.

Philippe richard, responsable de la direction de la météorologie nationale, va cesser de se tourner les pouces. Depuis le 02 août 2013, il doit s’activer à mettre en services les 20 stations météorologiques que le japon vient de doter au Cameroun. Si ces appareils de collecte des données sur le temps (vitesse du vent, pression atmosphérique, niveau des pluies.) viennent à être opérationnels à travers les régions, on pourra aisément dresser un calendrier agricole au mieux gérer des catastrophes naturelles à l’instar des inondations.

C’est donc avec optimisme que Hele Pierre, ministre de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable(Minepded) a réceptionné les 20 stations météorologiques qui pour l’occasion étaient en pièces détachées, Hele pierre était accompagné du représentant de son homologue du  Ministère du Transports.

En rappel, la gestion des stations météorologiques incombe au ministère des transports. Le porte- parole de Robert Nkili ce vendredi 2 août 2013 voit dans la dotation japonaise, « une réelle opportunité pour la remise à niveau », du parc météorologique du Cameroun. D’autant que la météorologie semble être le parent pauvre des politiques environnementales.

En effet, sur les 58 stations météo que compte le Cameroun, seules trois sont les services. Et ces trois ne tournent pas en plein régime. Pourtant a rappelé la représentante du programme des nations unies pour le développement(PNUD), l’opérationnalisation des stations météorologiques n’est pas une option pour le Cameroun. « C’est une obligation », martèle-t-elle en évoquant les conventions sur la protection de l’environnement que le Cameroun a ratifiées. L’accès aux données sur la variabilité du climat participe en effet à l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement. (OMD)

C’est d’ailleurs dans cette logique que le gouvernement japonais a lancé l’initiative « Cool Earth Partnership » qui octroie à 21 pays africains, un soutien de 92,2 milliards de dollars américains pour la mise en œuvre de leurs mesures d’adaptation aux changements climatiques. « Le Cameroun a bénéficié de 3 millions de dollars », renseigne Berthe Nanga Mefant, point focal du programme d’adaptation aux changements climatiques.

Le Cameroun enregistre au total 78 stations météorologiques. Ce n’est pas le nombre qui manque le plus.

Monique Ngo Mayag

 

.

  1. Zolo Ndongo Bruno Arsene dit

    avec toutes les ambitions agricoles qu’a le Cameroun en ce moment ces stations sont les bienvenues.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.