Banner Before Header

Cameroun :du gaz à travers un pipeline de 22km à Douala

0 315

ajafe-gaz« Notre but au cours des trois à cinq années à venir est de forer des puits complémentaires sur le champ de gaz de Logbaba, d’approvisionner de nouveaux clients, de développer le marché pour la production d’électricité sur le site des clients et de réaliser des ventes avoisinant 1 415 000 m3 par jour. » Voilà affichées les ambitions de la Rodeo Development Limited (RDL), filiale de la compagnie britannique Victoria Oil and Gaz Plc, société d’exploration et de production de pétrole brut et de gaz naturel.

Pour atteindre cet objectif, les responsables de cette entreprise implantée à Logbaba dans le 3e arrondissement de la ville de Douala, misent sur des réserves de 8,5 à 11,3 milliards de m3. Il faut rappeler que le champ gazier de Logbaba a été découvert et évalué de 1955 à 1957. Après la signature du contrat de concession entre l’Etat du Cameroun représenté par la Société nationale des Hydrocarbures (SNH) et la RSM production corporation, un décret présidentiel du 20 août 2002 a attribué le permis de recherche Logbaba à RSM Production sur une superficie de 64 km2. A ce jour, 22 km de pipeline sont construits et fonctionnels. Les investissements consentis jusqu’à ce jour sont évalués à environ 75 milliards de F.

Si aujourd’hui RDL livre du gaz naturel à une quinzaine de structures industrielles, la première connexion est intervenue en janvier 2012. Ici, sont ciblées, les sociétés des zones industrielles de Bonabéri et de Bassa, pour trois types d’opérations. La première consiste à effectuer la substitution du fuel lourd et des huiles régénérées utilisées dans les chaudières et hauts fourneaux par du gaz naturel. Puis, il s’agira pour les clients de produire de l’électricité par l’utilisation des générateurs fonctionnant au gaz naturel.

 Il est également prévu la production d’électricité pour la distribution locale dans les zones industrielles et au port de Douala, dans le respect de la législation et de la règlementation en vigueur dans le secteur de l’électricité. Déjà l’on indique au niveau de RDL que l’un des premiers avantages que le Cameroun tire de la production de gaz naturel ici, c’est la réduction de la pression sur le réseau national de l’électricité. Un autre avantage, et non des moindres, étant environnemental par la fourniture d’une énergie propre. 

À terme, Logbaba entend fournir, via un pipeline de 34 km, la plupart des grands sites industriels de Douala : les agro-industriels (de Chococam à Nestlé), l’industrie chimique, les brasseurs et les industriels de la métallurgie.

Jean Francis BELIBI

.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.