Banner Before Header

Cameroun : 2,2 milliards pour le « Bois de Mardock »

0 318

1S’il y a un projet qui alimente aujourd’hui toutes les conversations à Ngaoundéré, c’est bien celui du « Bois de Mardock ». C’est en effet depuis 2010 que la communauté urbaine de Ngaoundéré a signé une convention avec le ministère des Forêts et de la Faune pour l’obtention d’un appui technique pur l’exécution et le suivi du projet.

L’aménagement de ce tout premier espace de loisirs d’une superficie d’environ 11 hectares contribuera sans nul doute à l’accroissement de l’offre touristique de la région, l’extension du réseau national des aires protégées et à l’amélioration du cadre de vie des populations locales.

Si le « Bois Sainte Anastasie » est connue pour être l’un des premiers espaces verts de Yaoundé, le « Bois de Mardock » se veut, lui, unique en son genre au Cameroun. Côté coût, ce projet va engloutir, à la charge de la communauté urbaine de Ngaoundéré et de ses partenaires (Minhdu,Mintourl, Minepat, MInepia, Minsport, le Feicom, Minfof, le Cnos etc..) la rondelette somme de 2,2 milliards de FCFA.

Espace de détente et de tourisme, le « Bois de Mardock » comportera, entre autres, un poste de police, un jardin botanique, une aire de jeux pour enfants, des bancs publics, des pistes de promenade, des parkings, un restaurant, un terrain de Basketball, un terrain de volley-ball, un court de tennis, deux piscines et motel.

Toutes ces structures, au milieu des arbres, seront protégées par une clôture. « A ce jour, les travaux sont réalisés à plus de 45 %. Le restaurant, la clôture, les bancs publics, les pistes de promenade, les toilettes publiques, les cages pour animaux, le pigeonnier et le pont de singe de 32 m sont complètement achevés », affirme le directeur technique du projet, Gabriel Amougou. Il faut ajouter à cela un 2eme pont de 30 mètres en construction, reliant le jardin aux aires de jeux.

Francis Eboa-l ‘oeil du sahel-

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.