Banner Before Header

 UN ACCORD HISTORIQUE DE COOPERATION PETROLIERE ENTRE LE CAMEROUN ET LA GUINEE EQUATORIALE SCELLE UNE NOUVELLE ÈRE D’INTEGRATION REGIONALE

0 108

Dans une démarche audacieuse, le Cameroun  a ratifié un décret scellant un accord sans précédent de coopération entre le Cameroun et la Guinée équatoriale pour l’exploitation des champs pétroliers et gaziers transfrontaliers. Cet accord, paraphé le 17 mars 2023 lors de la 15e session de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEMAC, marque une étape majeure vers une intégration économique et une prospérité commune.

Concrètement, cet accord ratifié implique que le Cameroun et la Guinée équatoriale travailleront de concert pour le développement, la monétisation et la rentabilisation des champs pétroliers et gaziers situés le long de leur frontière commune. Bien au-delà des retombées économiques attendues, cet accord se positionne comme un modèle de coopération et d’intégration sous-régionale, inspirant ainsi les deux pays à investir ensemble dans le développement économique.

Cette coopération couvrira les champs pétroliers camerounais de Yoyo et les champs gaziers équatoguinéens de Yolanda, deux gisements qui sont actuellement exploités par la société américaine Chevron. En outre, selon les informations recueillies, trois autres gisements pétrogaziers opérés par la compagnie britannique New Age seront également pris en compte.

Il est important de rappeler que le Cameroun et la Guinée équatoriale sont déjà engagés dans plusieurs projets d’intégration sous-régionale. Parmi ces projets figure la construction du pont sur le fleuve Ntem, une initiative majeure du Programme de Facilitation du transport et des échanges de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Ce projet ambitieux, validé lors d’une table ronde tenue à Paris, en France, en novembre 2020, vise à mobiliser des financements pour réaliser onze projets intégrateurs d’infrastructures de transport et d’énergie dans les six pays membres de la sous-région (Cameroun, Gabon, Congo, Tchad, Guinée équatoriale, RCA) entre 2021 et 2025.

 Dans une démarche audacieuse, le  Cameroun  a ratifié un décret scellant un accord sans précédent de coopération entre le Cameroun et la Guinée équatoriale pour l'exploitation des champs pétroliers et gaziers transfrontaliers. Cet accord, paraphé le 17 mars 2023 lors de la 15e session de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de la CEMAC, marque une étape majeure vers une intégration économique et une prospérité commune.
Cet accord pétrolier historique renforce davantage les liens entre le Cameroun et la Guinée équatoriale,

Cet accord pétrolier historique renforce davantage les liens entre le Cameroun et la Guinée équatoriale, et ouvre la voie à une intégration économique régionale plus étroite. Il témoigne de la vision des deux pays et de leur engagement en faveur d’une prospérité mutuelle, d’une exploitation responsable des ressources naturelles et d’une coopération durable.

L’annonce de cet accord fait déjà écho dans les cercles diplomatiques et économiques internationaux, soulignant l’importance d’un partenariat solide entre les nations africaines pour stimuler le développement économique et renforcer l’intégration régionale.

Le Cameroun et la Guinée équatoriale se distinguent ainsi comme des acteurs visionnaires, prêts à briser les frontières pour promouvoir une croissance économique soutenue et une coopération mutuellement bénéfique.

Ce nouvel élan d’intégration économique est le reflet d’une Afrique en marche vers un avenir prospère et uni, attestant que lorsque les nations se rassemblent pour promouvoir la collaboration, elles ouvrent la voie à des opportunités illimitées pour leurs citoyens et pour l’ensemble du continent africain.

Franck Mbiakop

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.