Banner Before Header

Cameroun : la recherche scientifique sort des sentiers battus

0 325

palm-oil-africa11.837 000 000 Fcfa, c’est le budget qui devra permettre d’une part aux Centres régionaux de recherche et d’innovation de poursuivre, en même temps que la valorisation des résultats de la recherche scientifique et de l’innovation (Jersic),et d’améliorer le statut de chercheur d’autre part.

Au cours de l’exercice 2016, le ministère de la recherche scientifique et de l’innovation a pour principale priorité l’amélioration de la valorisation et la vulgarisation des résultats des recherches, d’autant plus que ce département ministériel a pour mission de remettre à la nation, des produits améliorés, sélectionnés, arrimés à l’excellence scientifique.

De ce point de  vue, le ministère concerné à travers ses divers laboratoires est un incubateur qui remet notamment au ministère de l’agriculture et du développement rural (Minader), au ministère de l’élevage et des industries animales et à celui en charge des Forêts et de la faune les spécimens, les produits des résultats de ses recherches.

En 2016, il s’agira de densifier la recherche-développement et l’innovation, non sans améliorer la gouvernance et l’appui institutionnel du sous-secteur recherche et innovation.

Ces deux programmes (opérationnel et support) constituent le nouveau socle de l’action du Minresi au titre du deuxième triennal 2016-2018, tel que recommandé par le Comité interministériel d’examen des programmes (Ciep). Dans le même temps, ce ministère devra s’atteler à la modernisation de l’appareil de production.

Organisme sous-tutelle et statut de chercheur

La Mission de promotion des matériaux locaux (Mipromalo) va s’atteler à la construction d’au moins sept maisons témoins en matériaux locaux dans six localités du Cameroun, tandis que le Fonds de développement des filières cacao et café (Foddec) devra créer des champs semenciers de cacao et des variétés de café en délocalisation.

Au niveau de l’institut de recherche agricole pour le développement (Irad), il sera question de mettre l’accent sur la production des hybrides de maïs afin de réduire la dépendance aux importations de cette spéculation, et d’améliorer la disponibilité en semences d qualité de bananier plantain.

Dans le même temps, les Centres régionaux de recherche et  d’innovation poursuivront la valorisation des résultats de la recherche et l’organisation des Journées de l’excellence (Jersic) au niveau régional.

Un accent particulier devra être mis sur le Fonds de développement de la recherche scientifique en gestation, un organisme sur lequel les pouvoirs publics fondent beaucoup d’espoirs dans l’appui institutionnel à la recherche et innovation.

Le ministère de la recherche scientifique et de l’innovation aussi d’améliorer le statut du chercheur d’autant plus qu’il y a un réel décalage entre le statut d’enseignant d’université et celui de chercheur, alors que les deux ont la même formation, la même occupation à la seule différence que le chercheur n’a pas l’obligation d’enseigner. Il s’agit d’arrimer le statut des chercheurs à celui de l’enseignement supérieur afin que les deux scientifiques aient les mêmes statuts et partant les mêmes avantages.

Josué Yetna

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.