Banner Before Header

CAMEROUN: DES IMPORTATIONS POUR COUVRIR LA DEMANDE NATIONALE DU GAZ DOMESTIQUE

0 69

Cette demande sera couverte à 82,73% par les importations, selon les données du ministère de l’Energie.

 Les besoins du marché camerounais de gaz de pétrole liquéfié (GPL, communément appelé gaz domestique) sont estimés à 139 000 tonnes métriques (TM) pour l’année 2020, selon les données présentées dans la presse publique le 1er juin 2020 par le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba.

“Lesdits besoins sont couverts par la production de 24 000 TM issue du centre SNH de Bipaga et des importations à hauteur de 115 000 TM”, a indiqué le Minee.

Le Centre de traitement de gaz de Bipaga, implanté à Kribi (Sud-Cameroun), a démarré ses activités au second trimestre 2018. Il a été mis en oeuvre dans le cadre du projet FLNG et a la capacité de produire 30 000 tonnes de GPL, essentiellement du butane à usage de gaz domestique pour approvisionner la ville de Yaoundé et ses environs.

boutique de vente du gaz domestique

Il faut rappeler que la Société nationale des hydrocarbures (SNH), la production nationale de gaz au Cameroun, portée par les exportations de Gaz naturel liquéfié (GNL), s’élève à plus de 1,8 milliard m3 au 31 octobre 2019, pour des prévisions de clôture de 2, 232 milliards m3.

Cette production du GNL a permis à la SNH de livrer 20 545,05 tonnes de Gaz de pétrole liquéfié (GPL, communément appelé gaz domestique) pour l’approvisionnement du marché national, soit l’équivalent de 1 643 604 bouteilles de 12,5 kg. Ce qui représente une croissance de 943 604 bouteilles puisqu’en 2018, la SNH a livré près 700 000 bouteilles de gaz de 12,5 kg, les plus utilisées par les ménages.

Au 30 septembre 2018, les quantités de gaz livrées par la Société nationale des hydrocarbures (SNH) sur le marché domestique du Cameroun s’élèvent à 9 208,78 tonnes métriques (TM).

Cet approvisionnement a été effectué par le chargement de 463 camions-citernes ; ce qui représente l’équivalent de 736 702 bouteilles de 12,5 kilogrammes (Kg), le modèle d’usage courant dans les ménages. Dans ce contexte, indique la SNH, il faut noter que la bouteille de 12,5 Kg que les ménages camerounais achètent à 6 500 FCFA coûte en réalité entre 10 000 et 11 000 FCFA.

Il se dégage ainsi, un gap de 3 500 à 4 500 FCFA par bouteille pris en charge par l’Etat à travers la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (Csph) pour le compte des consommateurs. Pour avoir une idée des montants mis en jeu, révèle la SNH, cette subvention a coûté à l’Etat camerounais, pour la seule année 2017, la somme de 32,6 milliards FCFA.

BM

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.