Banner Before Header

CAMEROUN : 1,3 MILLIARD FCFA DE LA FAO POUR SAUVER LES TERRES DU NORD

0 25

Le Cameroun, confronté aux défis de la désertification dans les régions septentrionales, est sur le point de lancer une initiative de grande envergure pour préserver et restaurer les terres dégradées. Grâce à un soutien financier majeur de la FAO, qui a alloué 1,3 milliard de FCFA, le Cameroun compte mettre en œuvre un plan ambitieux pour contrer la désertification et garantir la sécurité alimentaire des populations locales.

les terres arides

Le plan d’utilisation des fonds de la FAO reflète une approche stratégique et globale, avec des mesures ciblées pour inverser la dégradation des sols. Le Cameroun prévoit de mettre en œuvre les actions suivantes grâce à ces financements :

  1. Techniques innovantes de revitalisation des sols : Le Cameroun investira une part significative des fonds dans la recherche et le développement de techniques agricoles novatrices pour revitaliser les sols dégradés. Des pratiques telles que l’agriculture de conservation et l’agroforesterie seront promues pour restaurer la fertilité des terres et améliorer la productivité agricole.
  2. Sensibilisation et formation : Une part importante des fonds sera allouée à des programmes de sensibilisation et de formation destinés aux agriculteurs et aux communautés locales. Ces programmes visent à informer les agriculteurs des meilleures pratiques de gestion des terres en tenant compte de l’environnement et à renforcer leurs compétences en matière de gestion durable des ressources naturelles.
  3. Infrastructure agricole : Le Cameroun investira également dans l’amélioration de l’infrastructure agricole, en se concentrant sur des éléments tels que l’irrigation, les systèmes d’approvisionnement en eau et les infrastructures de stockage et de traitement des récoltes. Ces investissements permettront de renforcer la résilience des systèmes agricoles face aux changements climatiques tout en maximisant les rendements et en garantissant la sécurité alimentaire.
  4. Conservation de la biodiversité : La conservation de la biodiversité joue un rôle central dans le plan du Cameroun. Des mesures seront mises en place pour protéger les écosystèmes fragiles et les espèces endémiques tout en préservant la biodiversité unique de la région du Nord. La création de réserves naturelles et d’aires protégées sera encouragée, contribuant ainsi à maintenir l’équilibre écologique nécessaire à la survie des écosystèmes.

Avec cette approche globale, le Cameroun s’efforce de préserver ses terres du Nord en restaurant leur fertilité et en garantissant la productivité agricole. Ce projet ambitieux contribuera à renforcer la sécurité alimentaire des communautés locales, à préserver les écosystèmes fragiles et à créer un avenir plus durable pour les générations futures.

La FAO a salué cette initiative du Cameroun et exprimé son soutien continu dans cette lutte contre la désertification. L’organisation internationale souligne l’importance de l’approche adoptée par le pays, qui combine des actions à court terme pour revitaliser les terres et des mesures à long terme pour assurer leur pérennité.

Le Cameroun montre ainsi son engagement envers la protection de l’environnement et la conservation de ses ressources naturelles. Cette initiative pourrait servir d’exemple inspirant pour d’autres pays confrontés à des défis similaires dans la région. Le monde a les yeux tournés vers le Cameroun, dans l’espoir de voir les terres du Nord renaître et prospérer grâce à cette action concertée et déterminée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.